Tribulations d une Parisienne Trentenaire
J 1462: Blogueuse ?

J 1462: Blogueuse ?

Il y a presque 2 ans, je vous parlais déjà de ce que c’était pour moi être une blogueuse (J 834 : Être blogueuse). En 2 ans beaucoup de choses ont changé et évolué … Les thèmes du blog sont plus élargis (même s’il y a toujours un rapport avec les relations homme/femme), des chroniqueurs ont pu intervenir sur le blog, et surtout la communauté suivant ce blog a pris une proportion juste incroyable. 

Je démarre par un petit coup de gueule aujourd’hui !!! Pour certains, finalement être blogueur c”est écrire 2/3 lignes, faire 2/3 photos et faire beaucoup d’argents avec des marques… Une sorte de loufoquerie pour les gens qui n’ont rien à faire dans leur vie… Oui mais non !

giphy.gif

Comme déjà dit, vous êtes de plus en plus nombreux à suivre ce blog et les réseaux sociaux en lien. Quand je vois le chiffre, j’en rougis et je me demande parfois si vous n’êtes pas un peu fou ;). Je vous remercie encore et encore, merci pour vos gentils messages, vos participations, vos partages etc… Sans ces échanges avec vous lecteur, ce blog serait simplement devenu un journal intime. Mais, et oui il y a un mais, comme vous êtes très nombreux, j’essaye de réfléchir à des sujets qui pourraient vous intéresser et vous toucher, et parfois ce n’est vraiment pas évident (vous connaissez le syndrome de la page blanche ? parfois j’ai l’impression de me retrouver devant mon sujet de philo pendant le bac). Dès que j’ai une idée, je note tout de suite dans mon “bullet journal”. Les gens doivent me prendre pour une folle dans le métro ou au restaurant quand tout d’un coup je sors mon carnet pour écrire juste un mot dedans…

Une fois ces idées notées, et bien j’essaye de faire des recherches pour éviter déjà le “plagiat”  et pour essayer de rendre l’idée et un peu plus intéressante. Bon bien sûr, ce sujet ne concerne pas les articles sur mes histoires d’amour (ou absence d’histoire d’amour), ceux ci sont écrits avec seulement mes pensées, mes réflexions et mes ressentis.

Par exemple, pour un article sur un voyage, je ressors toutes mes photos, je regarde les sites de voyage, je ressors mes réservations pour retrouver le nom de mes hôtels, et je ressors mes guides de voyage.

pencils-762555__340.jpg

En gros un article qui sort sur le blog, représente environ 4/5h de travail… Et oui j’utilise bien le mot travail … Enfin je pense qu’après vous avoir expliquer comment est créé un article, vous comprenez un peu mieux l’utilisation de ce mot. Alors bien sûr, je ne suis pas obligée d’écrire ces articles, à la base je le fais par passion… Mais parfois une petite phrase comme “bah en ce moment tu es au chômage non ? Tu n’as rien à faire des tes journée” et bien je peux vous dire que cela blesse énormément. Je suis certes dans une période de chômage, mais du coup entre 2 candidatures j’en profite pour écrire beaucoup sur le blog et j’essaye de vous le rendre de plus en plus sympa à lire. J’en profite pour faire une petite parenthèse : passer d’un statut d’hyperactive avec 70h de boulot par semaine, à plus rien, c’est vraiment très particulier… Mon côté hyperactif est toujours bien présents du coup les journées sont tout de même bien pleine. Et merci pôle emploi avec tous les soucis administratifs pour occuper une partie de ces journées (je vous en parlerai peut être une fois que tout sera réglée). Mais le plus dur n’est finalement pas de travailler (en tout cas en mode “métro/boulot/dodo”), c’est plutôt le regard des gens sur votre “non” statu. En gros pas de job, donc vous n’êtes rien, et vous êtes dispos pour tout et n’importe quoi et à n’importe quelle heure… Alors, j’ai de la chance je ne suis dans cette situation que depuis 1 mois, je n’ose pas imaginer le ressenti d’une personne sans job depuis plusieurs mois voir années.

Et finalement, en ce moment je me sens “blogueuse” à part entière et je dois dire que j’adore ça !!! Je rêverai de pouvoir finalement vivre de ce nouveau job et être “seulement” auto-entrepreneuse en sachant que cela impliquera finalement encore plus d’heures de travail que ce que j’ai pu faire avant… Mais être blogueuse, c’est travailler la plupart du temps sur des sujets qui nous intéressent. Faire de nouvelles découvertes. Agrandir notre réseau professionnel et social. Mais surtout et avant tout, c’est partager !!! Un job de rêve !

Unknown.jpeg

Après ce besoin de m’être par écrit mon petit coup de gueule. Je vous remercie encore mille fois pour tous vos retours et j’espère qu’ils continueront à toujours être aussi nombreux et qu’ils deviendront même encore plus nombreux. Sans vous, cette aventure ne peut exister …

Merci.png

%d blogueurs aiment cette page :