Tribulations d une Parisienne Trentenaire
J 1724 : Wonder Wheel

J 1724 : Wonder Wheel

Vous êtes allés voir le dernier film de Woody Allen ? Je n’en loupe jamais un, mais cette année, un peu déçue… J’ai adoré plonger dans le New York des années 50 !!! Le décor du film était magnifique !!! Un jeu de lumière incroyable… J’ai adoré retrouver l’ambiance de l’été à NY (j’ai connu les orages !!! il faut le vivre au moins une fois… On plonge dans une ambiance indescriptible ni à l’écrit ni à l’oral). Les acteurs ont un jeu oufissime … Mais… Je n’ai pas retrouvé l’histoire d’amour avec un grand L… Bon bref, allez le voir pour vous en faire une opinion ou n’y allez pas si vous n’aimez pas l’univers de Woody Allen Pourquoi je vous parle de ce film ? Je l’ai vu ce mardi avec ma pote J. en fait, du coup il est encore bien présent dans mon esprit. Et savez vous ce que représente le titre “Wonder Wheel” : Une grande roue de fête foraine en fait…

Et cette grande roue représente bien mon état émotionnel du moment… Il y a ce moment où vous êtes en haut, tout est magnifique, génial même. Vous avez une vue incroyable !!! Tout vous semble petit et si loin… Mais lorsque vous redescendez tout redevient “normal”, tout se rapproche de nouveau de vous…

Et bien cette semaine, j’ai l’impression d’être en train de descendre de ma folle montée dans la grande roue…

Vous avez bien compris que je parlais de mon ressenti sur ma “non” histoire avec ce cher Comique…

Après 2 semaines sans l’avoir vu, on a enfin repassé une soirée ensemble samedi dernier. Et comme d’habitude c’était une soirée au top… Beaucoup de rigolades, beaucoup de vins et beaucoup de waouhhhh. J’aime bien ces soirées avec lui, les discussions etc… Une soirée à déguster de bonnes bouteilles de vin blanc (je dirais 1/3 moi et le reste lui lol) avec plein de petites choses à grignoter. Je peux vous dire qu’il s’est bien galéré pour trouver quelque chose qui me ferait plaisir (en plus d’être végétarienne, j’ai une aversion complète pour le fromage). Mais il trouvé de jolies choses. Je me suis régalée. Et tout ça devant The Voice !!! Une soirée vraiment au top !!!

Mais je me dis que le jour où l’un ou l’autre décidera de mettre un terme à cette relation, il faudra couper entièrement les ponts… Il y aura eu trop de proximité pour être de simples amis… Et de toute manière vous connaissez mon point de vue sur les relations avec les Ex… Et oui je pense à ce moment là… Il faut car je sais que cette relation ne peut être qu’éphémère… Combien de temps elle peut durer, aucune idée !!! J’aurai bien voulu l’avoir rencontré grâce au fameux gadget de rencontre qu’on peut voir dans un des épisodes de la dernière saison de Black Mirror. Cette épisode peut faire peur (vous n’avez qu’à regarder la dernière saison si vous ne voyez pas de quoi je parle. Et d’ailleurs je vous recommande grave de voir cette série, une vision de notre monde 2.0 qui peut faire froid dans le dos), mais pourquoi ne pas connaître la fin d’une histoire lorsqu’on sait qu’elle ne peut pas durer… Au mois on sait pendant combien de temps on peut profiter d’une relation en toute simplicité. Et oui moi l’éternelle optimiste, je vous montre mon côté un peu plus sombre.

Bref, ce week end j’étais en haut de cette fameuse grande roue… Mais depuis lundi, la nacelle descend doucement… Blasée lundi et mardi par sa mauvaise humeur (ceci dit je commence à reconnaître les signes de son humeur), j’ai pris mes distances… Je vous passe les détails, trop long à écrire et décrire… Et au moment où lui va mieux je prends le relais (mais sa mauvaise humeur a certainement joué un rôle sur la mienne)… J’étais tellement soulée, blasée aujourd’hui, que j’avais envie que d’une chose, essayer de le piquer sur certain sujet pour l’énerver. Comment ça je suis une chieuse ??? Je crois que j’avais carrément envie d’une dispute… Bah au moins il voit que je ne peux pas être toujours sympa, toujours dans un monde bisounours et de licornes où tout le monde est sympa et se fait des câlins pour tout et n’importe quoi…

À ça, il faut ajouter le fait que je me suis réveillée avec un bon mal de crâne… Mais pas seulement. Trop simple à faire disparaître… Non en plus mal aux oreilles, et mal à la gorge. Je deviens hystérique dès que je commence à avoir mal à la gorge, trop mauvaise expérience d’une angine il y a quelques années qui s’est sur infectée et qui m’a rendue malade pendant 6 mois. Je déteste l’hystérie, mais là rien y fait, impossible de me contrôler… Imaginez avec tout ça comment j’ai pu être toute la journée… Et bien je peux vous dire qu’il est resté bien patient et bien cool, plutôt surprise. Alors je ne peux pas vous dire si je suis surprise en bien ou en mal… En mode toujours de très très mauvaise humeur ce soir…

Je n’avais pas prévu du tout d’écrire les suites de ma “non” histoire avec lui, surtout qu’il m’a demandé ce week end si j’allais bientôt écrire sur lui (un sacré curieux n’est ce pas 😉, moi aussi j’aimerai pouvoir lire dans sa tête de temps en temps… enfin déjà j’arrive à reconnaitre son humeur grognon juste avec 1 phrase)… Mais là ce soir, un énorme besoin de coucher ces mots… Article pas très constructif je vous l’accorde mais qu’est ce que ça fait du bien d’écrire

Sur ce “à bientôt” (petit clin d’oeil à celui qui lira cet article, d’ailleurs je te préviens, la prochaine fois que je lis ces mots, je risque d’être encore plus désagréable 😉)

Vivement que cette Grande Roue remonte… Et que je retrouve un peu ce côté fun de samedi dernier

%d blogueurs aiment cette page :