Les chroniques de Didi: Les fous furieux


Les Chroniques de Didi / samedi, juillet 7th, 2018

Vous vous souvenez, il y a peu je vous racontais comment un mec m’a dit : on sort ce soir ? Tu passes me chercher à quelle heure ? Et qu’il s’est excité contre moi car j’ai osé demander à choisir un bar plus près de chez lui et pas celui qu’il avait choisi car je ne voulais pas me rajouter trop de route après mes 2h journalière ?!

Et ben là j’en ai eu un autre dans la même lignée :

Il vient d’Avignon et moi je suis après Toulon = 2h30 de route facile (on rajoute +1h de l’autre cote pour le boulot =3h30).

Il vient me parler et on rigole bien, tout est sur le ton de la rigolade, rien n’est dit au sérieux. Je me dis c’est cool ça fait passer le temps, de toute façon il est trop loin pour moi.

Puis un jour (bon ça faisait 2 jours qu’on se parlait, pas plus) ; il me demande de regarder les billets de train (évidement encore un qui avait perdu son permis à cause de la boisson, tient, comme le premier d’ailleurs ! c’est peut-être une secte !! lol). Bref, je pensais qu’il rigolait, je rentre dans le jeu sans rien regarder. Puis il m’envoie les horaires ! Toujours pensant qu’il rigolait (sérieusement il croyait vraiment passer le weekend chez moi après 2 jours de parlotte ?), je continue sur sa lancé et je rigole avec lui sur le sujet genre « oui oui je vais te faire visiter tout le coin et te faire un bon petit plat le soir » ! Puis son ton commence à changer et il commence à s’énerver car je ne lui donne pas d’horaires. Là je reprends mon sérieux et lui explique que de toute façon le weekend en question, ce n’étais pas possible car j’avais déjà pas mal de chose de prévues.

Je vous raconte pas le changement de discussion, j’en ai pris plein mon grade, comme quoi j’étais une mauvaise fille qui faisait espérer pour rien, etc. (pour rester polie bien sûr).

Je m’excuse et lui dit qu’il trouvera mieux ailleurs et je coupe la conversation. Erreur ultime, je ne pense pas à le bloquer (Messenger).

Une fois le weekend passé, je reçois un message de sa part. S’excusant de son attitude. Il avoue avoir vrillé pour rien et que tout est de sa faute.

Bon point pour le monsieur mais bon après sa première crise, j’ai des doutes.

Il reprend la conversation sur le ton de la rigolade. Pour vous donner un exemple plus précis, c’était toujours du genre : «  quoi je m’excuse et toi tu mets juste un pouce ?! Je croyais que tu te serais mise à genoux et que tu m’aurais supplié de te reprendre ?! » Vous voyez le genre ?

Je lui explique gentiment que suite à sa dernière réaction je reste sur mes gardes… Et hop, ça repart pour un tour, le voilà qui s’énerve encore plus sur moi. Mais en mode psychopathe! Le genre de mec qu’on voit dans les téléfilms du dimanche après-midi, celui qui vous retrouve de l’autre côté du pays, vous suit en cachette et fini par vous kidnappé!

Là, ni une ni deux, je lui réponds que j’avais raison depuis le début et je le bloque de partout !

Rassurez-moi, vous aussi ça à du vous arriver ce genre d’histoire?! Racontez-nous!!!

3 réponses à « Les chroniques de Didi: Les fous furieux »

  1. C’est pas vraiment pareil mais j’en ai déjà eu plusieurs qui après 2 jours à peine veulent venir chez moi :p
    Le dernier en date, un français de Paris… 4 h de route en voiture au moins… (et aucun des deux n’a de voiture ah ah)
    Après 2 jours de parlotte, pareil, il m’a demandé des dates pour pouvoir voir les horaires de trains. Je l’ai gentiment refroidi en disant que c’était pas possible…
    2 jours après je me suis pris un “comment va ma femme? I love you baby” “Mais c’est qui ce gars dans ton snap?”
    Ma tête m’a très vite dit “FUIIIIIS” 😀

Laisser un commentaire