Les chroniques de Didi: “les sextos”


Les Chroniques de Didi / samedi, septembre 8th, 2018

Lors de mes déambulations dans l’univers des sites de rencontres, j’ai découvert une population assez intéressante ! Je les appelle les « sextoteurs » !

Cette population est assez diversifié : grand, petit, jeune, vieux, moche, beau….. Mais tous ont un point commun : ils aiment sextoter mais ne vont jamais plus loin.

J’ai essayé d’en approcher quelques-uns afin de faire une étude ethnologique.

Bon il faut dire la réalité, il s’agit en grande majorité de mec plutôt bien gaulé, genre 1m80, 80kg de muscle et un sourire spéciale Colgate ! Ce qui ne m’a absolument pas dérangé pour mon étude je vous rassure !

Donc à l’approche, il semblerait que cette population soit assez « normal » (qu’est-ce que la normalité ? vous allez me dire !) ; profil classique, assez rempli, il est noté dans leur profil qu’ils cherchent du sérieux, on va leur parler (on sait jamais ça pourrait être un mec bien).

Puis au fur et à mesure de la rencontre virtuelle, et en général assez rapidement, les petits messages du genre « tu fais quoi dans la vie ? » se transforme en « est-ce que tu te caresse de temps en temps ? »…

Là, premier réflexe, tu te dis : « mais qu’est-ce qu’il lui prend ? » ou « crois-t-il vraiment m’attirer en disant ça ? »

Par pure recherche (et aussi car y’en avait des sacrements mignon quand même), j’ai décidé de rentrer dans leurs jeux pour voir où tout cela pouvait nous mener !

Et ben je vous le donne dans le mile : pas bien loin ! Que de mots et de blablaa, souvent de plus en plus gore, à la limite du porno bas de gamme ! Ils se sentent d’un coup poussez des ailes sur les parties intimes et se lancent dans des textos à la limite de l’insulte pour les droits de la femme !

Sans vraiment trop en dire c’est presque un monologue qu’ils se font tout en se « caressant » l’entre jambe….

Une fois terminée, y a 3 cas de figures majeurs :

  • Le mec donne plus de nouvelles. « que de la gueule » comme on dit. Il n’ose même pas nous voir en vrais !
  • Le mec reste bloqué dessus : tous ses messages sont insipides et ne parlent que de sexe ; mais toujours exactement la même chose (sans doute ce qui l’a fait jouir la première fois) : un disque rayé !
  • Vous vous demandez ce qui a bien pu lui prendre de croire que vous étiez le téléphone rose et vous n’avez, du coup, plus l’envie de le connaitre plus !

Tout cela pour dire : « messieurs, pourquoi ? »

Évidement que parler de sexe et envoyer des sextos fait partie du jeu, mais un minimum de bienséance serait la bienvenue ! Nous émoustiller : OK ! Nous prendre pour votre sextoy : NON MERCI !

MÉMO à l’usage de cette ethnie qui nous est chère:

OUI pour les « j’ai envie de toi », «  je vais prendre une douche tu me rejoins ? », etc…

NON pour les « je suis en train de me branler, je vais te troncher t’auras tellement mal », « envois moi une photo que je me termine sur tes seins », « je vais te voir, t’auras pas le choix c’est levrette dans les toilettes », etc…

La recherche sur cette ethnie indisciplinée étant terminée, je retourne à la recherche de nouvelles populations cachées !

5 réponses à « Les chroniques de Didi: “les sextos” »

  1. C’est moi ou il y en a de plus en plus ?
    Récemment j’ai découvert que quelqu’un que je connaissais, et que jestimais était comme ça.. quelle déception !

  2. Perso je vois pas où est le problème des sextos à partir du moment où c’est dans le respect.
    Clairement, ce que tu dis dans l’article, je ne suis jamais tombée dessus.
    Je fais partie de cette «population», comme tu dis, et je suis une femme.
    Ce que tu as reçu là, ce ne sont pas des sextos, ce sont des messages pervers de mecs qui sont vides d’esprit et de vocabulaire.
    Un vrai sexto n’est pas vulgaire (enfin ça dépend, ça peut l’être, si ça fait un moment que les personnes sont ensemble et que ça leur plaît). C’est plutôt sensuel, sexy.
    J’ai jamais rien eu contre ce genre de messages, mais seulement si je connais déjà la personne et que l’attirance est réciproque. Ça peut-être une façon de séduire aussi. Mais jamais avec un crétin que tu n’as pas encore rencontré.
    Clairement, ce dont tu parles dans ton article ce n’est pas du sexto pour moi. Simplement des messages vulgaires et pervers.

  3. Ouais, j’pense aussi qu’il y a une différence entre envoyez des sextos pour “jouer” et “faire monter la température”, et ceux qui servent juste à remplacer un film porno sur le moment…

  4. Oui le sexto ce n’est pas ça. Normalement tu l’échanges avec quelqu’un que tu connais, même si ce n’est qu’un sexfriend, mais pas avec un inconnu.
    Mais malheureusement je te rejoins, certains y passent directement, soit parce qu’ils n’ont pas envie d’aller plus loin et se contentent de l’écrit pour se faire du bien, soit parce qu’ils veulent vérifier avant que tu es une coquine parce qu’ils ont du être frustré lors de leur dernière relation et donc ils vérifient sur leur check list que t’es pas frigide (j’ai aussi un avis là dessus, je pense que notre comportement dépend aussi de notre partenaire et de la relation instaurée entre nous, mais c’est un autre sujet ça!)
    Mais je trouve que ça tourne vite mal, j’ai testé aussi et ces types ne sont que des imbéciles qui montent vite et tiennent des propos très irrespectueux.
    Seuls ceux qui l’ont fait intelligemment m’ont mise dans leur lit d’ailleurs! 😉
    Bref je suis sortie de la jungle des sites et je n’en vis que mieux!

  5. Coucou !!
    Ah ah, j’aime bien, tu parles un peu de cul et on en a besoin (#SansTabouForever) ! J’ai pleins d’anecdotes à te raconter.
    Car des sites de rencontre etc, j’en ai fait tellement que je pourrai en pondre un bouquin.
    C’est bien de parler de ce genre de sujet.
    Et des scéances de sexto j’en ai fait beaucoup, je me reconnais dans tes écrits.
    Ah ah, j’aime bien, je vais lire les suites 🙂

Laisser un commentaire