Des idées Le fil des histoires Une Nouvelle

Lettre écrite à l’univers #2 : Une Rupture

Nouveau chapitre pour mon futur recueil de nouvelles.

Pour retrouver la première partie, RDV sur cet article : Tout a commencé par une lettre à l’univers.

Extrait de mon futur livre “Recueil de nouvelles : des Rencontres 2.0”

“Décembre 2019, dans mon salon, allongée sur mon canapé, sous un plaid tout doux, avec mon chat tout contre moi, j’essaye de réaliser ce qu’il s’est passé sur les dernières 24 heures… Un chocolat chaud tout fumant est posé sur ma table, et j’écoute les quatre saisons de Vivaldi en fond sonore.Tout est fait pour que je puisse me sentir bien au chaud, et pourtant j’ai des frissons qui parcourent tout mon corps. Est ce que j’ai pris la bonne décision ? 

En fait, la question ne se pose pas ! 1 an de relation, et plus de bas que de haut. Pourtant nos premières conversations sur l’application de rencontre étaient pleines de promesses. Pas des mots d’amour bien sûr mais une vision commune de la vie. 

Je me souviens encore comme si c’était hier de notre première rencontre. On avait envie tous les 2 d’une rencontre un peu plus originale qu’un verre en terrasse, nous avions donc décidé de nous retrouver pour une exposition. Je ne me souviens absolument pas des œuvres qu’on a pu observer, en revanche je me souviens de chacune de ses mimiques… 

Tout avait bien commencé, peut-être un peu trop… 

Très vite on a commencé à parcourir toute la France lors de week-end et très vite je me suis rendue compte que nous deux, ça ne serait pas pour la vie… 

Les paysages défilaient sous nos yeux, notre histoire aussi. 

Il est adorable, oui !!! Peut-être même le gendre idéal selon certaines mères, mais pour moi il était trop lisse. Trop d’accord avec tous mes désirs, aucune initiative…J’aurai pu lui proposer de faire quelque chose qu’il détestait, il me suivait toute de suite.  Je portais notre tout nouveau couple à moi toute seule ! 

Moi je veux quelqu’un de fun dans ma vie, qui m’enrichisse,qui me fait découvrir le monde!!! Mais j’ai déjà 37 ans, tous mes amis sont casés et en train de construire leur vie de famille, et je sens cette pression sociale prendre le dessus sur ma raison. Quelle célibataire n’a pas connue ces retrouvailles en famille avec la fameuse question “et toi tes amours ?”

Doit-on se contenter de quelque chose de médiocre mais qui nous permet de rentrer le moule ? 

Dans ma vie professionnelle, je suis déjà celle qui est chargée de tout organiser, tout anticiper. Je veille à ne pas faire la même chose dans ma vie privée, et pourtant Hector ne me laisse pas le choix. Je dois tout faire !!! Même le choix du soir pour une série Netflix !!! J’ai besoin d’un équilibre dans ma vie amoureuse, parfois être l’initiatrice d’une sortie et parfois me laisser surprendre. 

Non décidément, avec Hector, on ne pouvait pas continuer comme ça… 

Je n’étais pas la seule malheureuse dans cette histoire : je me souviens d’une soirée avec ses amis qui se moquaient de lui en disant que finalement il avait juste à suivre toutes mes décisions, qu’il était un vrai “canard”. Ses amis ne le connaissaient pas comme ça ! Peut-être que j’en demandais trop. 

Alors qu’on avait prévu de partir dans la maison de campagne de sa sœur pour profiter un peu de la nature et ensuite le nouvel an, j’ai décidé qu’on devait se voir pour discuter tous les deux… 

On s’était retrouvé dans un café dans le Marais après nos journées de travail respectives. J’avais besoin d’un endroit neutre, ni chez lui, ni chez moi. Il était 18h ! Lui une bière et moi un verre de vin rouge. Je me souviens de l’heure exacte, parce que dans ce café de décoration industrielle, il y avait une énorme horloge devant moi. J’avais fixé mon regard sur celle-ci, je n’osais pas le regarder dans les yeux. D’ailleurs j’étais tellement mal à l’aise que j’avais gardé mon manteau sur moi. Peut-être une sorte de réflexe pour pouvoir partir en courant si je n’arrivais plus à assumer cette situation. 

Et les premiers mots sont enfin sortis : “on ne peut pas continuer comme ça à vivre une vie malheureuse”. Quand j’y repense, ça me fait de la peine, il ne s’y attendait vraiment pas. Au moment où je lui ai dit ses premiers mots, il avait porté son verre de bière à la bouche, j’ai bien cru qu’il allait s’étouffer. Encore une fois, toute notre conversation a été sans saveur, toute lisse… Elle n’aura duré que 20 minutes… On s’est quitté en s’enlaçant, car il y avait tout de même beaucoup d’affection entre nous. Quand j’étais dans ses bras, j’ai eu une sensation : comme s’il expirait de soulagement… Dans la rue je ne me suis pas retournée pour le voir partir. 

Je suis triste de cette fin entre nous deux, mais on sait tous les deux qu’on mérite mille fois mieux ! 

Est ce que j’ai pris la bonne décision : bien sûr que oui… Bye bye la pression sociale, l’amour, le vrai tapera à la porte quand ça sera le bon moment.”

Laisser un commentaire