Tribulations d une Parisienne Trentenaire
Les chroniques de Charlyrose : Mon pervers narcissique…Chapitre II ROUND FINAL…

Les chroniques de Charlyrose : Mon pervers narcissique…Chapitre II ROUND FINAL…

Suite et fin ultime (du moins je l’espère !!!) du plus terrible des cauchemars…

J’écrivais il y a quelques semaines (Mon Pervers Narcissique), que chacun d’entre nous était capable de trouver cette ultime force intérieure et cette rage de vivre afin de se relever et sortir des griffes, des mailles du filet d’un Pervers Narcissique….

Je dois bien avouer que j’ai à nouveau très récemment douté …

Oui, j’ai douté de mes propos et de mes propres « capacités » à me relever …

Je vous l’ai écrit aussi…. Ce type d’individu que je ne pourrais caractériser différemment est prêt à tout et n’a aucun sens moral…

On ne peut qualifier « d’homme » ou « d’être humain » cet animal, ce prédateur… cette hyène dévoreuse de proies déjà abattues…

 

Ce monstre que j’ai été contrainte d’affronter à nouveau et à qui je n’ai pu ni eu la force de déverser mon torrent de haine que j’éprouve à son égard…

 

C’est ainsi que ce soir, c’est grâce à mon exutoire… que je vais  tenter de me libérer et de panser ces cicatrices que sa perversion a tenté et bien failli rouvrir…

 

L’alcool et la fumée aidant certainement… ces quelques lignes destinées peut-être à vous faire réagir à nouveau et à vous montrer jusqu’où est capable d’aller ce que mon « mentor », celui qui m’a à nouveau ramassée, caractérise de psychopathe !

Un psychopathe…. ????!!!

Un être prêt à tout pour vous tuer physiquement (l’envie ne lui fait toujours pas défaut d’ailleurs) mais aussi psychologiquement…

Peine capitale….

 

Peu importe le terme utilisé ais-je envie de vous dire…

Psychopathe ou Pervers Narcissique … un être qui a surtout tenté une nouvelle fois de me détruire… de me salir… de m’humilier et de m’anéantir…

Un être qui vous connait mieux que personne et qui sait flairer le moment où vous êtes le plus vulnérable pour vous achever insidieusement…

Un être maléfique… un être vicieux… un pervers…

 

Haine, répulsion, horreur, fureur, colère, mépris, rage, dégoût …. Tant de sentiments qui ne me caractérisent pas… tant d émotions que je n’aurai jamais pensé m’animer un jour…

En quoi m’as-tu transformée… ??!! Moi qui n’ai pas une once de méchanceté… ??!!

 

Face à ce papier glacé qui allait clôturer à jamais le dernier lien qu’il nous restait…

Face à ton regard empli de haine…

Face à cette laideur émanant du plus profond de ton être…

Face à ton sadisme, ta persécution, ta malveillance pour essayer de me faire plier devant toi à nouveau…

Tu as tenté une nouvelle fois d’utiliser  mes failles, mon histoire, mes blessures pour arriver à tes fins…

Tu me connais malheureusement trop bien… et tu es malsain…

 

Mais aujourd’hui, c’est bel et bien LIBRE que je me suis réveillée…de cet enfer dans lequel tu m’as entrainée et tenté d’emprisonner…

Réveillée mais emplie d’une telle sensation de nausée…

Réveillée, Libre… mais blessée, boiteuse et handicapée…marquée au fer rouge… A jamais …

 

Ne plus jamais sentir ton souffle fétide si près de moi ;

Ne plus jamais voir ton  corps se dresser face à moi…

Ne plus jamais céder sous ton poids, sous tes mains tentées une nouvelle fois de se rapprocher au plus près de moi parce que je ne plierai plus jamais devant toi…

 

Parce que tu as cassé ton jouet

Parce que ta marionnette ne se laissera plus intimider ou impressionner

Parce que tu es prêt à terroriser, à fracasser, à anéantir…

Parce que c’est la dernière fois où tes menaces et tes insultes dégueulant de ta bouche difforme de haine et de colère, se briseront sur moi

 

Dernière fois où j’entendrai tant de mépris et de cruauté,

Dernière fois où tu m’humilieras et me rabaisseras au plus bas…

Dernière fois où tu m’atteindras…

 

J’aurai simplement eu le privilège de ne te voir jubiler devant moi grâce à la petite once de dignité m’animant encore m’ayant donné la force de ne pas m’effondrer… du moins…devant toi …

 

Tu me souhaites le pire, tu me voir crever en enfer, tu souhaites que tout le malheur du monde s’abatte sur moi…

Et bien c’est ce que je ne vivrais justement plus, à tout jamais détachée de toi

 

 

Je suis bel et bien prête à me relever de ta cruauté…

C’est à mon tour aujourd’hui de te haïr, de te mépriser …

Aucun terme ne serait suffisamment fort et puissant pour  exprimer l’incroyable dégoût que me procure la simple évocation de ton nom ou de ton image…

Puisses-tu ne plus jamais t’approcher de moi…

Puisses-tu ne plus jamais croiser mon chemin au risque que je sois contrainte d’oublier ma pédale de frein… !! (Humour… quoi que …. ???!! lol)

 

 

Je clôturerai ainsi ce dernier et ultime round par cette citation qui traduit bien mieux que moi les blessures qui nous sont propres…

Je n’ai pas de bons conseils à donner que je ne saurai suivre pour moi-même….

Simplement peut-être … restez vous-mêmes !!

13412956_1751931195054093_2467024548416956500_n

%d blogueurs aiment cette page :