Tribulations d une Parisienne Trentenaire
No Love at job ?

No Love at job ?

Il y a quelques semaines, plus précisément à ma reprise de boulot, je vous ai demandé sur Facebook de raconter vos histoires d’amour au boulot… L’adage “No zob at job” devrait il être signé dans le règlement intérieur lorsqu’on démarre un nouveau boulot ? 

Lorsque j’ai démarré ma vie active, j’avais cette idée en tête : non ne jamais couché ou tout du moins avoir une relation avec un collègue de travail… Ne jamais dire jamais… L’histoire remonte à il y a quelques années, mais je me souviens encore du charisme de ce collègue qui m’a fait complètement oublié mes convictions… Une histoire passionnelle, cachée et qui finalement a été catastrophique pour moi (un jour peut être je vous en raconterai plus)… Enfin bon il a été l’exception qui confirmait la règle, très mauvaise idée de mélanger histoire de coeur (ou de cul) et boulot… Et oui parce que autant avec un mec lambda on peut facilement l’effacer de sa vie et ne plus le voir, avec un collègue et bien ce n’est juste pas possible… On continuera à le croiser tous les jours dans les couloirs…

Mais comme vous le savez, depuis quelques temps j’aime partager vos histoires, vos opinions… Parce que oui je n’ai pas la science infuse lol.

Donc place à vos expériences

M :

Oups, le sujet du mélange du travail et plaisir…
A ne jamais faire sauf si on est sûre que ça peut se transformer en vrai histoire. J’ai eu une relation avec un collègue, il s’est attaché moi non et je n’arrive pas à m’en débarrasser 🙄

J :

Je suis dans ma boîte depuis bientôt 1an (le mois prochain), et nous avons eu un véritable coup de foudre avec ….. Mon patron. Nous sommes depuis en couple , malgres nos 19 ans de différence d’âge. Nous nous voyons en dehors du travail chez lui ou chez moi seul ou avec les enfants … Nous faisons des sorties etc… Cordialement un couple normal. Au travail , il a été difficile de garder notre relation secrète , du vouvoiement , nous sommes passer au tutoiement…..ce qui a mis la puce à l’oreille de certain. Tout le monde est désormais au courant mais nous restons cependant très discret dans l’enceinte du travail… Mais ce jeu de regard , ses sourires ses caresses dans mes cheveux qd il Vient dans mon bureau, ces petits bisous furtif…. C’est que du bonheur 😊😊😊. Nous ne connaissons pas l’avenir et vivons pleinement ce qu’il nous arrive…. adviendra ce qu’il devra arriver.

A :

Le soir où j’ai terminé mon CDD, je reçois une demande d’ami sur FB… C’était un de mes collègues.. De 23 ans ! Certes très charmant. On s’est mis à vraiment discuter plusieurs soirs de suite. Et on a fini par trouver une sorte d’accord, c’est à dire se voir et passer des bons moments et rien de plus. A ce moment là les choses étaient très claires. Vu l’écart d’âge il ne pouvait rien n’y avoir de sérieux entre nous, car pas les mêmes envies pour un futur proche. Durant un mois ce fût merveilleux… Et comme il fallait s’y attendre, je me suis un peu trop attachée à lui. Il a dû le sentir et je le trouvais un peu plus distant avec moi. Une grosse discussion à donc eu lieu… Suivi d’une bonne soirée seule chez moi en pleurs, realisant q’une fois de plus je m’étais lancé dans une histoire perdue d’avance. Aujourd’hui je le vois toujours de temps en temps mais avec les idées bien remises en place^^. Et je fais une pause en attendant de me remettre à chercher l’homme fait pour moi et que j’attends désespérément lol.

A :

Je vais choisir la plus jolie et la plus triste en même temps..

Je sortais de l’école, premier job en comptabilité dans une multinationale, j’arrive fraîche et candide dans une équipe sous pression. Après quelques semaines, on me met sur une table à moitié remplie par la compta et la l’autre moitié par les contrôleurs. (Pour situer, open space d’environ 80 places, partagées en table de 6 postes de travail en moyenne)
Un matin, un contrôleur vient s’asseoir à notre table, sympathique et très mignon.. moi timide et quasi vierge de coeur, je ne parle pas, je suis la reine du fard par excellence. Lui beau, classe dans son costume cravate, 10 ans plus vieux et ancien chef comptable, originaire de la ville où j’ai fait mes études. Bref, on discute de temps en temps.. jusqu’au jour où il est assis en face de moi et je reçois un email de lui. De là, il m’a fait rire par messages, on a appris à se connaître comme ça. La timidité envolée, j’accepte de le voir en dehors du travail. Il vient chez moi, je m’occupais du repas et lui du dessert et des boissons. En bons belges qui se respectent, il y avait de quoi bien arroser la soirée 😊
La soirée se termine par des bisous et papouilles toutes douces..
on s’est revus pour un câlin puis il a jugé qu’il ne m’apporterait rien de bon donc m’a quittée.. on se voyait toujours au bureau et c’était pas facile tous les jours..
puis, il a craqué, il voulait qu’on se remette ensemble.. on passait nos nuits ensemble, on se faisait un bisou en cachette au détour d’une porte ou
un escalier. C’était fun et beau 😊
J’étais amoureuse bien sûr, logique à 23 ans 😊
Jusqu’au jour où à nouveau sa conscience a travaillé.. il m’a quittée à nouveau mais continuait à prendre de mes nouvelles, à m’offrir un café ou une glace au bureau.. c’était une belle rupture aussi..
Malheureusement, il a tenté de se suicider dans la foulée, il a réussi au final vu qu’il était en mort cérébrale et que sa famille a décidé de le débrancher.
J’ai appris lors du discours funéraire qu’il avait laissé une lettre que je ne lirai jamais mais dans celle-ci, il expliquait qu’il ne supportait plus le fait d’avoir raté son précédent mariage, le fait de ne pas être là auprès de ses enfants, d’avoir lâché sa précédente équipe etc.. il était obsédé par la perfection et c’est ce qui l’aurait poussé à commettre son acte de désespoir.
A l’heure actuelle, presque 11 ans après, il reste dans mon cœur, mon premier vrai amour et surtout un des plus beaux souvenirs de ma vie d’adulte 😊

P :

Les rencontres discrètes à la machine à café
Les aller-retour dans tous les ascenseurs pour juste passer du temps rien qu’à deux.
Les retrouvailles plus tôt avant le début du travail dans un café à l’abris des regards.
C’était sympa ce côté secret. Sans jamais être vu d ailleurs.
Au début c’est moi qui cherchais des excuses pour le voir (des besoins sur un logiciel info). Donc des réunions rien qu’ à deux alors que je savais très bien comment faire, j’ai fait.. ma blonde 😉.
Et de fil en aiguille je lui ai dit avoir des sentiments pour lui, une attirance particulière. Et nous avons commencé nos rencontres autour de la bonbonne à eau ( jamais autant bu d’eau qu’ à cette période) à l’abris des regards.
C était une belle histoire

A :

Moi j’ai tjrs dit no zob in job…. J’avais raison…. Quand ça se termine mal et que l’on continue de se croiser c’est pas la folie….

L :

Jamais eu ca doit être source de problème lol

V :

Mon ex mari et père de mes enfants était un collègue de boulot. Ça s’est plutôt bien passé car on est restés ensemble 12 ans (dont 7 a travailler ensemble).

L :

J’avais rencontré mon ex au boulot
J’ai été sa responsable
Puis j’ai vécu avec lui, avec d’autres personnes en coloc alors que nous n’étions plus ensemble
Une histoire qui s’est terminée de manière sale…

M :

Le père de mon fils était mon collègue. On est resté 13 ans ensemble dont 5 à bosser ensemble

B :

Demain je fêterai mes 14 ans avec mon amoureux rencontré pendant un job d été l’année précédente! On s’est rencontré au travail mais on s’est mis en couple alors qu’on ne travaillait plus ensemble

E :

Oui… ça fait un moment… Ça a duré 1 an et demi on travaillait dans le même bureau. On a joué la discrétion. Ça s’est bien passé juste qu’on se voyait trop peut être…

Morale de toutes ces expériences : Vivez ce que vous avez à vivre !!! Mais attention tout de même à la rupture

Et toi tu as eu une histoire sur ton lieu de travail ?

%d blogueurs aiment cette page :