Tribulations d une Parisienne Trentenaire
Une femme 2.0 : Une anonyme

Une femme 2.0 : Une anonyme

Normalement ce RDV est mensuel, exceptionnellement ce mois ci vous aurez 2 RDV…. Et comme nous sommes dans l’exceptionnel, pour ce témoignage, je ne changerai pas un mot. C’est une anonyme qui a souhaité partagé son expérience au travers d’un mail… Ce mail je vous le transfère car j’ai adoré la lire de A à Z 

Voici son histoire :

“Chère Lyly,

 

Je suis une lectrice assidue de ton blog et j’aimerais aujourd’hui partager mon histoire. Parce que ton blog m’a particulièrement aidée à assumer le fait que je fréquente des sites de rencontres. Parce que certains de mes amis (hommes) me jugeaient de manière négative sous prétexte que j’utilisais une appli pour faire de nouvelles rencontres. Il faut croire que même en 2017, le statut des femmes est loin d’égaler celui des hommes en matière de séduction.

Enfin bref, Normande ayant emménagé à Paris il y a un peu plus de 2 ans, j’ai testé durant quelques mois l’application Once, via laquelle j’ai rencontré environ 7 ou 8 hommes. La plupart de ces rencontres n’a rien donné. Par exemple, l’un d’eux ne ressemblait plus du tout à ses photos de profil. Quelques kilos en plus, des cheveux grisonnants, et une grosse barbe pas entretenue… Loin du brun rasé de ses photos donc.

Mais j’ai toutefois eu deux histoires avec des hommes rencontrés via cette application. Deux relations qui se sont très vite soldées en échec. Alors quitte à rencontrer des mufles, je me suis dit que je pourrais autant tenter Tinder. Au moins la couleur semblait annoncée sur cette appli. Sauf qu’au lieu de rencontrer des machos en quête de coups d’un soir, j’y ai fait deux belles rencontres.

Le premier que j’ai rencontré, C., n’était pas mon genre, et j’étais moi-même trop jeune pour lui, mais son profil m’avait fait rire, alors on a pas mal échangé via l’appli, et il m’a proposé d’être mon « coach tinder », donc nous nous sommes vus autour d’un verre. Une très chouette soirée avec un homme honnête, avec les pieds sur terre, et qui m’a aidée à y voir plus clair sur l’échec de ma dernière relation.

Le second que j’ai rencontré via Tinder, A., est le genre d’homme qu’on rêve de rencontrer, tout en étant persuadé que ça n’arrivera jamais. Grand, brun, aux yeux verts, des bras musclés, un sourire charmeur, une voix sensuelle. Il pourrait presque être mannequin ou acteur. Moi à côté, j’ai l’air du vilain petit canard : myope, maladroite, petite, des rondeurs, avec des cheveux indisciplinés, presque blonds, mais pas tout à fait. Bref, pas vraiment un top model. Mais bon, puisqu’il avait proposé qu’on se voit, et que le courant passait bien dans nos messages, je me suis dit que je n’avais rien à perdre à aller le rencontrer. Ce jour-là, on a passé 5 heures ensemble, à déambuler dans les rues de Paris, du pont des Arts, au quartier Latin, en passant par le jardin des Tuileries. Le feeling était là, on rigolait ensemble, on se confiait l’un à l’autre… Quand je l’ai raccompagné à la gare, je ne rêvais que d’une chose : qu’il m’embrasse sur le quai du train, façon film romantique. Mais non, il s’est gentiment contenté de me faire la bise. Quelques instants plus tard cependant, je recevais un sms me disant qu’il avait passé un très bon moment en ma compagnie, qu’il m’avait trouvé attachante et voulait me revoir rapidement. Et finalement, je l’ai eu mon premier baiser romantique sur le quai de la gare, à notre deuxième rdv quelques jours plus tard.

Aujourd’hui cela fait bientôt six mois que nous nous sommes rencontrés, et nous allons bientôt emménager ensemble. Moi qui me croyais destinée à finir vieille fille entourée de chats, je peux dire que j’ai eu la chance de faire une magnifique rencontre grâce à Tinder, aussi surprenant que cela puisse paraître !

Alors voilà, je me suis dit que je pourrais te raconter mon histoire, pour celles qui, comme moi, se prennent des remarques déplacées parce qu’elles osent les sites de rencontres. Pour les autres qui n’y croient plus. J’ai 31 ans, je n’ai jamais vécu en couple, mais j’ai l’impression que les choses se mettent doucement en place, pour le meilleur. Et ça fait du bien d’y croire.

Alors merci. Merci d’avoir écrit ce blog qui m’a fait me sentir moins seule certains soirs, qui m’a fait comprendre qu’il n’y avait rien de honteux à vouloir faire de nouvelles rencontres, quand trouver l’amour semble clairement impossible dans ses cercles habituels. Je me suis reconnue dans certaines de tes anecdotes, j’en aurais moi-même quelques-unes à raconter !

 

Amicalement,

E.”

On lui demande de nous en raconter le mois prochain ? 😉

Une femme 2.0

 

%d blogueurs aiment cette page :