Le fil des histoires

Une rupture

Un premier contact, puis une première rencontre, puis une deuxième… Et on sent déjà que ça pourra pas continuer… Ce sixième sens qu’on aimerait parfois ne pas écouter mais qui prend le dessus sur tout… Et là on doit penser aux mots qu’on va utiliser pour ne pas blesser l’autre…

L’autre n’est pas un homme… Et non ma vie sentimentale est toujours autant désertique mais je travaille dessus… Bon l’état sanitaire ne nous aide pas non plus… D’ailleurs si vous avez des idées pour moi pour m’aider à rencontrer quelqu’un de sympa je suis preneuse… Et non l’autre est le job que j’ai quitté cette semaine… Je suis sûre que vous m’en voulez maintenant de lire ces lignes, vous devez avoir comme une impression de vous être fait avoir en cliquant sur le lien… Mais dans mes dernières textes j’avais déjà abordé le fait que c’était aussi compliqué de trouver l’homme de sa vie que le job de ses rêves…

Souvenez vous, dans mon dernier article je vous annonçais que j’allais renouer avec mes premières expériences professionnelles… Ne trouvant pas encore le job qui me correspondent le mieux et l’envie d’aider un peu les soignants, j’avais eu dans l’idée de faire un remplacement de cadre de santé pendant quelques semaines… Il y a une telle pénurie actuellement à cause du Covid que j’ai pu trouver un poste en 24h aux conditions que je souhaitais…

Un super feeling avec la direction et la direction des soins, un accueil de mes collègues cadres et des équipes soignantes qui donneraient à n’importe qui un sourire à n’en plus finir… Je l’ai eu d’ailleurs ce sourire… Et surtout je me suis dit qu’il existait encore un management bienveillant !

Mais alors pourquoi ce titre d’article et les premières lignes écrites… Certes j’ai rencontré des gens incroyables sauf que j’ai retrouvé un quotidien que j’avais quitté… La souffrance des équipes (je peux vous dire que je suis admirative de leur travail suite à tout ce qu’ils ont vécu et vivent encore avec notre super sympathique virus), la souffrance des patients et des familles, la douleur, la tristesse, la mort… Et toutes les gestions que j’ai détesté : être sure que l’équipe serait au complet le lendemain, gérer l’occupation des lits, être d’astreinte et être joignable n’importe quand pour n’importe quoi… Bon ce dernier point je ne l’ai pas vécu mais il était bien prévu au programme…

Dès les débuts j’ai senti que je ne pourrais plus faire avec tout ça, mais j’ai essayé… Pas longtemps me direz vous… Je n’ai essayé que 4 jours… mais je ne pouvais pas plus… Certes c’est de la fuite d’une situation, mais je me dis que j’aurai essayé…

En fait en y repensant… Parce que je peux vous dire que mon cerveau ne se repose pas depuis ma décision prise… Je me dis que je préfère maintenant vivre dans une sorte de monde de bisounours… Oui, dans ma vie perso je peux me retrouver à la douleur, à la maladie etc, ça serait trop beau que tout aille bien dans le meilleur des mondes… J’y ai d’ailleurs fait face très souvent dans ma vie et il y a encore quelques mois… Mais je ne veux plus de ça dans ma vie professionnelle, j’en ai plus les capacités émotionnelles. Je sais bien que je ne trouverais pas un job parfait où je ne trouverais pas des petits points compliqués… Mais je peux vous dire qu’ils sont largement surmontables par rapport à ceux que peuvent vivre les équipes soignantes

Depuis jeudi soir je passe par des moments agréables et d’autres beaucoup moins agréables, parce que ça reste tout de même un échec pour moi, mais ça m’a donné un sacré coup de pied aux fesses aussi pour avancer vraiment dans ma vie pro… Tableau Excel créé pour suivre mon avancée dans mes candidatures, agenda avec des plages horaires prévues pour postuler… Et dès lundi je commence à préparer un dernier examen à passer pour finaliser ma dernière formation…

Dans cet article je voulais en profiter pour remercier les gens que j’ai rencontré cette semaine, ils m’ont réconcilié avec le système hospitalier. Oui il existe encore des endroits où on sera bien entouré et bien pris en charge… D’ailleurs si des cadres de santé parisiens lisent ce texte et qu’ils ont envie de changer de service… Envoyer moi un mail, je vous mettrais en contact avec l’établissement (mail : llylypuce@gmail.com)

Je souhaitais remercier aussi une personne en particulier : C… je ne donnerai pas son nom complet mais elle se reconnaitra… Au moment où je me suis posée plein de questions sur le pourquoi ça ne fonctionne plus et si je devais continuer ou pas, elle m’a bien aidée… Même parcours que le mien, elle aussi a renoué avec ses anciennes fonctions il y a quelques semaines et elle a su mettre les mots sur ce que j’ai ressenti… Bon elle a tenu bien plus longtemps que moi lol, mais malgré tout ça m’a permis de mieux comprendre tout ce qui se passait dans ma tête… Merci mille fois…

Dans ce texte j’ai aussi envie d’aborder un point de manière très rapide… Bon ok on en a tous marre d’en entendre parler mais pourtant il est bien là : le Covid (oui désolée je ne dis pas “la”, je ne m’y suis jamais faite)… À tous ceux qui disent que c’est une invention ou se demandent si tout ça est vrai… Ne vous posez plus de question, bien sûr que c’est vrai (perso, je ne me suis jamais posée la question mais peut être parce que je travaille dans le secteur de la santé et que mon père est médecin)… Non ce n’est pas une petite grippe de rien du tout qui ne touche que les personnes âgées… Heureusement quand même que pas tout le monde développe une forme grave mais finalement comment pouvez vous savoir que vous ne ferez qu’une forme asymptomatique ou avec quelques petits symptômes… Et ce n’est même pas une question de soi, mais plutôt une question de l’autre… Ce virus aime bien se développer dans les personnes qu’on rencontre avec qui on a pas respecté les gestes barrières… Dans le service où j’ai passé quelques jours, 8 lits étaient dédiés aux patients Covid, pas un seul restait plus de quelques heures vide… Pour ceux qui ne veulent pas se faire vacciner (et je ne comprendrais jamais les arguments, mais chacun ses choix), respectez encore les gestes barrières… C’est vraiment tous ensemble qu’on arrivera à retrouver j’espère une vie normale dans quelques mois….

On a toutes envie de pouvoir refaire des dates en terrasse hein 😉 (histoire de finir sur une note plus légère)

Laisser un commentaire